Une merveilleuse Histoire du Temps – Tempus Strongus

Critique Une Merveilleuse Histoire du temps

Genre : Biopic, drame, romantique  Durée :  2h43 Note : 17/20

Réalisé par : James Marsh Acteurs :  Eddie Redmaine, Felicity Jones, Tom Prior

 En 1963, Stephen Hawking, jeune étudiant en Cosmologie à l’université de Cambridge, travaille à donner un sens au mystère de la création de l’univers. Alors que le diagnostic d’une maladie neurodégénérative terrible semble le condamner à ne plus vivre que 2 ans, l’histoire d’amour avec Jane Wilde, une étudiante en littérature rencontrée récemment va donner la force au couple et à Stephen de repousser les frontières de l’univers, de la maladie et de l’amour. Faisant du jeune scientifique une des figures les plus importantes de la cosmologie.

Hooo non !!! Encore un biopic me direz-vous ! Le genre est devenu au cinéma ce que le pou hydrophile est au macaque des onsen au japon. Vous savez, le macaque bougon qui se trempe les fesses dans les eaux chaudes, des bains bouillants des montagnes enneigées japonaises ? Pourtant, il y a des poux moins pourris que d’autres.

S’attaquer à la vie de Stephen Hawking, personnage médiatique, mathématicien et cosmologiste de génie, cerveau incroyable à élever au niveau d’un Albert Einstein ou Alan Turing (qui fait l’objet lui aussi d’un biopic sortant dans quelques jours), c’est essayer de se hisser à la hauteur d’un parcours hors du commun sur les traces de personnes à la solidité incroyable, à la détermination sans faille à la rage de vivre hors du commun.

Une merveilleuse Histoire du Temps, version française de The Theory Of Everything; titre bien plus parlant et plus symbolique est une véritable réussite. Impeccablement filmé et reconstitué. Intelligemment mis en scène, mais un peu radin sur le cœur du travail de Stephen Hawking, ce qui frustrera les scientifiques frustrés qui ont essayé d’approcher le travail du savant, The Theory Of Everything lève au moins le voile sur la personnalité du Savant.

On découvre alors un homme spirituel, très anglais et détaché, terriblement créatif et passionné, perché dans les étoiles et dans la matière, dans un univers que peu arrivent à esquisser. Un homme fort au tempérament incroyable, mais qui n’aurait peut-être jamais été aussi loin sans le soutien, la force et l’amour presque indéfectible de sa femme. Preuve, s’il faut encore la faire, que derrière chaque homme exceptionnel se cache une femme tout aussi extraordinaire à sa manière.

À la fois bouleversante biographie et véritable leçon de vie, magnifiquement interprétée par Eddie Redmayne et Felicity Jones, Une Merveilleuse histoire du Temps, s’il ne parle jamais de la théorie des cordes, ne joue pas non plus des violons larmoyants. Et pourtant l’émotion est là, esquissée, effleurée.

Il ne verse jamais dans le pathos, la pitié ou l’apitoiement. Des sensations qui ont certainement été présentes dans le couple Hawking, à un moment où à un autre, mais n’ont jamais du être le ciment de leur relation. Constat un peu niais peut-être, mais ô combien réaliste que les lois qui régissent l’attraction de deux êtres sont peut-être encore plus complexes que celles qui régissent l’histoire de l’univers et que la rencontre de deux étoiles peut donner naissance à des centaines de planètes comme à trois enfants aux parents exceptionnels.

Avis sur “Une merveilleuse Histoire du Temps – Tempus Strongus

  1. C’est un film dont on doit rester complètement imprégné pendant longtemps, ta critique est pleine de sensibilité et fait passer le message important qu’il y a heureusement sur terre des êtres exceptionnels…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *