The Neon Demon – Belles et putes

Critique The Neon Demon Poster - N'y allez pas c'est da la merde

Genre : Thriller, Drame, Déo à chiottes Durée :  1h57 Note : 06/20

Réalisé par : Nicolas Winding Refn Acteurs :  Elle Fanning, Jena Malone, Bella Heathcote

Une jeune fille arrive à Hollywood pour faire carrière dans le manquinnat. Très vite son innocence attise autant un succès fulgurant  auprès des photographes et des agents qu’une jalousie maladive auprès de ses comparses. Dans un monde de studios, de flashes, de paraître et d’artifice, la transformation d’ange en démon se fait en un clin d’œil.

Faut-il voir dans The Neon Demon un exercice de style par l’analogie ? Un film à la David Lynch où l’étrange se dispute à l’esthétisme, ou l’énigmatique trame narrative du film ne prétend dévoiler que des bribes d’un monde en iceberg où seuls quelques passages donnent les clés de la compréhension d’un monde dépeint à grand renfort de couleurs criardes et saturées et de grands méchants un peu tordus cachant leurs névroses devant une assurance et un pompeux mépris des règles et des autres ?

J’aimerai voir dans The Neon Demon l’œuvre d’art onirique, contemporain, le film dans le film, le fleuve de messages cachés et la peinture acide sur le milieu de la mode, de la photo, du fric facile. Le pendant sur podiums du Dernier Terrence Malick, la vue derrière les studios de créateurs hollywoodiens où la lumière des strass et les paillettes des projecteurs et des flashes cachent la noirceurs des âmes et des manipulations.

Crtitique The Neon Demon 03- N'y allez pas c'est da la merde

Je rêverais que The Neon Demon soit cette jalousie maladive, les sept, huit, neufs péchés capitaux capitulant devant les bonheurs matériels, sexuels et financiers qu’offrent la célébrité. Mais je n’ai pas envie de regarder un épisode de Zone Interdite tourné à la manière d’une pub pour parfum. Je n’ai pas envie de mâter un exercice de style pauvret et mal dégrossi qui se la joue chirurgie esthétique de l’étalonnage glam façon Coco Mademoiselle version soft porn sous minimale électro pop à deux balles mâtiné de propos soi-disant choquants oscillant en nécrophilie, cannibalisme, lesbianisme. Franchement j’en ai ras la foufoune de me payer le même Nicolas Winding Refn depuis drive qui oublie de raconter quelque chose au profit de l’aspect purement esthétique de son film.

Crtitique The Neon Demon 01 - N'y allez pas c'est da la merde
Là, on sait qu’elle est très très méchante ou qu’elle fantasme à mort sur Philippe Etchebest

Ce n’est ni outré, ni choqué, ni traumatisé, ni bouleversé, ni surpris que je suis sorti de The Neon Demon. Je me suis juste fait chier comme un rat mort devant la pauvreté des dialogues, l’ensemble qui sonne faux et préparé, les prestations désastreuses des acteurs, la pauvreté abyssale des dialogues et de la storyline. Le montage, lent, léthargique, comme un acide qui a du mal à monter pour finir par bander mou et filer la nausée, comme pris dans les effluves d’un café longe qui se la pète ou les plats vous sont apportés par des serveurs payés très chers pour être de vrais connards.

Crtitique The Neon Demon 02 - N'y allez pas c'est da la merde
Là, on sait que que c’est une scène de nu parce que les ados se touchent dans la salle

The Neon Demon, c’est la trame de Drive, reprise et retravaillée, un soudain déchainement de violence dans un monde bien réglé, la parabole d’un monde beauté qui cache des règlements de comptes, de la colère, de la haine, de la violence, de la jalousie. Sans déconner ? Qui s’en serait douté ? Moi qui pensais que derrière podiums, tout n’était que luxe, calme et volupté. Des mannequins et des créateurs trop copains et trop copines qui boivent le doigt en l’air des cocktails végan tout en lisant du Goethe en se couchant sagement à 9h30 après avoir pris, de temps en temps un Doliprane pour faire passer cette petite migraine déclenchée par un smoothie aux agrumes un peu trop corsé.

Deux doigts dans la gorge et un petit vomi pour bien se purger de ce truc indigeste oui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *