Mission Impossible 5 : Rogue Nation – Paranoïaction

Mission Impossible 5 Rogue Nation Poster - N'y allez pas c'est de la merde

Genre : Action, Suspense Durée :  2h12 Note : 13/20

Réalisé par : Christopher McQuarrie Acteurs :  Tom Cruise, Jeremy Renner, Simon Pegg, Rebecca Ferguson, Alec Baldwin, Sean Harris, Ving Rhames

Après un nouveau succès ayant fait plus de vagues que de résultats, l’Impossible Mission Force est dissoute. Ethan Hunt, isolé, lâché par la hiérarchie. Poursuivi même pour être éliminé définitivement comme nuisance et danger. c’est ce moment que le Syndicat, une organisation de l’ombre, choisit pour mener une série d’attentats meurtriers de plus en plus violents. C’est en réunissant son équipe et en faisant équipe avec Ilsa Faust, une agente désavouée du Mi6 infiltrée dans le syndicat et semblant jouer un double ou triple jeu, que Ethan va tenter de faire tomber le syndicat.

Mission Impossible, c’est un peu les olives de l’apéro avant l’entrée. Le James Bond avant l’heure. Dans le genre film d’action espionnage, aucune License, correcte du moins, n’a su trouver un équilibre suffisant pour faire d’un film d’action explosif, ultra rythmé, aux scènes d’actions intelligemment distillées, ouvrant le bal avec la fameuse scène aérienne qui a fait tant parler. On croyait que c’était le sommet, c’était juste l’amuse-bouche.

Mission Impossible 5, offre autre chose qu’une grosse bouillie merdeuse d’explosions décérébrée et de 3D ras la gueule. Peu ont compris que l’empathie pour un film et ses scènes spectaculaires étaient bien plus fortes lorsqu’elles étaient empruntes d’un minimum de vraisemblance plutôt que de virtualité. C’est dans cette équation que l’élément « Tom Cruise mouille la chemise » a son petit effet.

Mission Impossible 5 Rogue Nation - N'y allez pas c'est de la merde 03
La série n’est pas prête de battre de l’aile (hahaha)

Facteur de buzz, l’acteur non seulement s’éclate dans son métier d’entertainer, producteur, acteur, mais, comme Jackie Chan à l’Américaine (dans le côté bras cassé humoristique) qui s’est blessé autant de fois qu’il y a d’os dans le corps humain, Cruise vit son personnage qui est aujourd’hui un prolongement de lui même. Une envie de vivre à 300 à l’heure, peut-être hérité d’un sentiment d’invincibilité ou d’apaisement dû à ses études en scientologie, mais qu’importe, ça aussi il l’a pigé, il ne nous bassine plus avec sa secte extraterrestre. Il impressionne en tout cas pour sa cinquantaine et reste le personnage sympathique qu’il est au travers du prisme cinématographique.

C’est donc avec un cocktail d’action pure et dure et une intrigue post-guerre froide pas mal ficelée que la MIF nous revient. Trahison, manipulation, double jeu. On se croirait presque dans un roman d’espionnage survitaminé aux scènes d’action très impressionnantes et formidablement exécutées. De quoi filer des boutons aux assureurs de Tom Cruise.

Depuis deux épisodes, la série a trouvé son rythme de croisière, à la manière d’une série télé gros budge. Et la fine équipe, tels des Avengers sous gadgets James Bondiens, s’infiltrent, exfiltrent, manipulent, se déguisent et rendent l’impossible possible. Cette histoire de terroriste internationale et d’organisation tentaculaire affranchie de ses créateurs, reste plausible, sympathique, pas renversante, mais distrayante.

Mission Impossible 5 Rogue Nation - N'y allez pas c'est de la merde
Regarde chérie, c’est le box office qui s’enflamme ! C’est beau putain !

Cet épisode est très honnête, un cran en dessous du 4e épisode. Le super buddy movie Ocean’s Eleven devient Ethan’s Five et dans un mélange d’action et d’humour, de légèreté et de gravité en prise avec l’actualité, Mi5 exagère juste ce qu’il faut, rend les héros parfaitement indestructibles, s’amuse comme il faut, nous impressionne assez pour nous divertir, pas trop pour nous abrutir. Un cocktail orchestré par Tom et son réal favori et une équipe d’acteur qui fonctionne à merveille.

Il faut dire que Christopher McQuarrie et Tom Cruise, c’est une grande histoire d’amour, une sorte de love at first sight. Edge Of Tomorrow, Jack Reacher, Tommy a peut-être trouvé son Martin Scorcese et McQuarrie son Leo Di Caprio, car la sauce prend et Mi5 fait passer un moment agréable, pas inoubliable, qui ne restera pas dans les annales, mais fera, sans aucun doute, une recette suffisante pour lancer un 6e épisode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *