Dernier train pour Busan – ZGV

critique-dernier-train-pour-busan-poster-ny-allez-pas-cest-da-la-merde

Genre : Thriller, action, Zombie Durée : 1h58 Note : 16/20

Réalisé par :  Sang -Ho Yeon Acteurs : Gong Yoo, Kim Soo-Ahn , Dong-seok Ma

Dans le KTX coréen, un père, sa fille et plusieurs passagers se retrouvent prisonniers avec des zombies atteints par un virus mystérieux ayant déferlé sur la Corée du sud. De l’avant à l’arrière du train, ils vont devoir survivre pour atteindre Busan, dernier bastion de résistance à la maladie.

Assez proche du Transperceneige, Dernier train pour Busan ridiculise World War Z. Sang-Ho Yeon plutôt habitué à l’animation qu’au film en prises de vue réelles a su mettre dans son film l’immédiateté que demande l’installation d’une intrigue et de ses personnages en cinéma animé et porter l’énergie exigée par ce dernier dans un film live. Un véritable exploit dont on imagine aujourd’hui que seul le cinéma du pays du matin calme est capable.

En parfait équilibre entre émotion, nervosité, justesse, scènes d’action et scènes de respiration le tout dans un huis clos lancé sur des rails dans notre TGV préféré utilisé à fond les ballons en Corée du Sud, Dernier Train pour Busan est réjouissant, drôle touchant, fun, triste, inspiré, enragé, mais sans aucun temps mort. Un vrai de film ZGV, Zombies à Grade Vitesse.

critique-dernier-train-pour-busan-01-ny-allez-pas-cest-da-la-merde
Vous avez pourri mon voyage, je vais vous en mettre plein la gueule

Touchant autant au film d’action et jeu de massacre qu’à la critique sociale et industrielle, à l’humour dramatique, savamment dosé qu’aux scènes d’une liberté et d’une inventivité dingue, on se laisser enflammer par les presque deux heures que durent ce conte politico-famillial et qui paraissent à peine plus longues qu’un Bordeaux-Mont de Marsan pour ceux qui voient ce que fait Bordeaux-Mont de Marsan.

L’interprétation formidable des acteurs, le déroulement de l’intrigue, la justesse des dialogues, jamais caricaturaux, sortant naturellement, la beauté de l’image et la précision des cadrages, le cinéma coréen qui arrive jusqu’en Europe ne cesse de nous étonner. Cette vague coréenne de réalisateurs, auteurs, inventifs, spontanés, couillus, fait régner un vent de fraîcheur salvateur à l’image des films de gangsters HK au milieu des années 90.

critique-dernier-train-pour-busan-03-ny-allez-pas-cest-da-la-merde
Il y a pas eu comme un bruit là ?

Une claque totale qui colle un bon gros de boule dans la gueule des sacrosaintes certitudes de la machine hollywoodienne qui cherchera encore soit à les dévoyer, soit à copier sans comprendre, à plagier sans apprendre, à regarder sans voir l’évidence : ils sont aujourd’hui plusieurs wagons devant en terme de créativité et d’audace et n’ont plus rien à prouver à personne.

critique-dernier-train-pour-busan-02-ny-allez-pas-cest-da-la-merde
Là, on commence à se douter doucement que ça va pas super, super bien finir cette histoire

Avis sur “Dernier train pour Busan – ZGV

  1. Et ben tu vois, je suis un grand fan du cinéma coréen, le seul qui me fait passer par toutes les émotions, qui m’essore comme si je sortais d’un marathon après chaque film, mais pour le coup celui-là, je l’ai trouvé naaaaze, mais naaaaaaaze, d’un prévisible, d’un cliché, j’avais envie de tarter tous les persos tellement leurs réactions n’étaient pas crédibles, tellement les situations étaient tirées par les cheveux ! C’est du mainstream, on pourrait presque le voir en famille ! Quelle frustration, le genre de film qui me laisse un goût amer, énervé, et que j’oublie le lendemain même au réveil. Faut dire qu’avec du zombie maintenant, ça pue la pompe à fric, plus besoin de faire d’efforts, et malheureusement , même les Coréens qui débordent d’inventivité sur les retournements de situation l’ont compris … C’est triste.

    Et sinon, je n’ai pas vu d’article sur « The Strangers » ..là on parle de vrai cinéma coréen, ça te dit quelque chose ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *