Limitless – very good trip

Genre : Thriller  Durée : 1h45   Note : 13/20

Réalisé par : Neil Burger Avec : Bradley Cooper , Robert De Niro , Abbie Cornish

Eddy Morra n’est pas un écrivain raté, c’est juste un écrivain en panne d’inspiration et en mal de motivation. Un jour après une vraie mauvaise journée, il croise, Vernon, son ex-beau frère dans la rue. Ce dernier, ancien dealer prétendument devenu VRP en pharmacologie, lui fait découvrir le NZT, une substance médicale à l’essai qui décuple les capacités du cerveau. Eddy Morra essaie un cachet et sa vie est transformée, il écrit 90 superbes pages en une journée, analyse tout à une vitesse prodigieuse. Sa vie va changer du tout au tout mais c’est sans compter sur les « petits ennuis » que ce petit coup de pouce chimique va lui apporter.

—–

Critique : Mi thriller, mi polar avec un poil, mais alors un tout petit poil de science-fiction, Timeless joue avec un certain plaisir sur un sujet tendancieux. A l’heure où la réal TV bassine les enfants avec le miroir aux alouettes du succès facile à grande vitesse et la reconnaissance, le film utilise carrément une drogue de synthèse comme tremplin vers l’intelligence la gloire et le succès.

Pourtant, le film ne verse jamais dans le pathos et la bonne conscience du héros face à un dilemme, suis-je encore moi-même avec cette drogue ? Est-ce que je mérite vraiment ce succès ? et blablabla et blablabla… Avouons-le ça aurait été totalement ridicule, on est assez habitué à ce genre de litanie inutile dans le cinéma américain. Non, Eddy Morra assume et n’existe qu’au travers du NZT, c’est son carburant, l’essence même de son succès. Là où le film est intéressant, c’est qu’il pose insidieusement cette question d’addiction à la drogue sans jamais y répondre au problème. Pour une fois un effort est demandé au spectateur. pas trop non plus, je vous rassure.

Pendant tout le film nous sommes dans la peau du héros, en manque de drogue, en attente de cette démonstration de succès et d’intelligence dont Eddy fait preuve à chaque fois qu’il est sous NZT. Il est un peu comme un Astérix dont on a peur qu’il soit à bout des effets de la potion magique mais à chaque fois, nous attendons que cela lui arrive car c’est là que réside le suspens et l’envie de voir le héros s’éffondrer et être en danger. Un héros infaillible est chiant au possible…

Alors oui, le film reste prévisible mais on passe un très bon moment et Timeless se laisse regarder avec beaucoup plus de plaisir qu’un film du mardi soir… La mise en scène est réussie, Bradley Cooper est brillant dans son rôle de looser devenu Einstein qui apprends le japonais, le français et le chinois en une dizaine de  jours, le piano en trois et devient un trader hors pair presque par magie. Parce que, finalement, Timeless ne se prends pas au sérieux et navigue dans un second degré bon enfant un peu primesautier où le héros finalement s’amuse de son intellect de génie comme le ferait tout un chacun dans sa situation. D’ailleurs je sais très bien ce que je ferait de capacités pareilles mais vous, qu’est ce que vous feriez ?

Piotr

2 avis sur “Limitless – very good trip

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *